TUTO : ESXi – Utiliser un disque dur physique dans une machine virtuelle – CéGeek

TUTO : ESXi – Utiliser un disque dur physique dans une machine virtuelle

Après plusieurs semaines (mois ?) de réflexion (et surtout car mes serveurs commençaient à faiblir) j’ai décidé de passer à la virtualisation !

Avant de passer le cap, une question me préoccupe : « Comment garder mes anciens disques durs physiques sans formatage sur mon serveur ESXi ? » (Qui remplace en fait mon serveur Windows Server 2012 actuel).

Plusieurs choix se proposent d’abord à moi :

  1. Acheter un NAS et mettre tous mes disques durs dedans.
  2. Utiliser mes disques durs en tant que datastore (qui aurait demandé un formatage).
  3. Ne rien faire.

Sachant que je ne pouvais pas ne rien faire, que je pouvais être un « assisté » en achetant un NAS (je préfère être manuel) et que je ne voulais pas tout formater (dans un système de fichier différent bien sûr), je ne pouvais que trouver LA solution.

Cette solution est celle que je vais vous expliquer maintenant.

Pour pouvoir utiliser un disque dur vous allez devoir effectuer quelques commandes sur l’ESXi (veuillez d’abord brancher votre disque dur dessus, bien évidemment) en SSH par exemple.

Compte root

Connectez-vous de préférence avec le compte « root » créé lors de l’installation de l’ESXi.

Ensuite exécuter la commande « cd /dev/disks » puis « ls -l » pour voir les disques présents sur la machine.

Liste disques

Dans mon cas, le disque que je souhaite « monter » est le TOSHIBA, récupérer donc la ligne qui commence par « t10 » qui correspond à votre disque et copiez là quelque part. De mon côté la ligne est la suivante : « t10.ATA_____TOSHIBA_MK1234GSX___________ _______________________965G2133S ».

Naviguez maintenant dans le répertoire « volumes » par le biais de la commande « cd /vmfs/volumes » et affichez la liste des datastore présent : « ls -l».

Liste volumes

Dans mon cas je n’en ai qu’un, qui s’appelle « datastore1 », je vais donc le prendre pour « créer » mon disque dur.

Exécuter maintenant cette commande pour « créer » le disque dur : « vmkfstools -z /vmfs/devices/disks/{MON DISQUE} /vmfs/volumes/datastore1/{NOM_DU_DISQUE}.vmdk».

Commande vmkfstools

Par exemple : « vmkfstools -z /vmfs/devices/disks/t10.ATA_____TOSHIBA_MK1234GSX_____________ _____________________965G2133S /vmfs/volumes/datastore1/DD_Test.vmdk » dans mon cas.

Vous pouvez maintenant monter votre disque dans votre machine virtuelle !

Lancez votre vSphere Client, et cliquez sur « Modifier les paramètres… » de votre machine virtuelle.

Modifier les paramètres

Cliquez sur « Ajouter… », puis sur « Disque dur » et sélectionnez « Utiliser un disque virtuel existant ».

Utiliser un disque virtuel existant

Sélectionnez ensuite votre fichier vmdk créé précédemment.

Fichier vmdk

Choisissez ensuite un noeud où sera présent le disque dur (par exemple : SCSI (0:1)).

Choisir un noeud

Si vous ne voulez pas que ce disque soit présent dans les snapshots, cocher « Indépendant » et « Persistant » juste en dessous.

Vous pouvez maintenant redémarrer votre machine virtuelle et vérifier qu’il est bien présent dans la liste des disques durs.

Verification disque dur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑